Dossier Londres : que voir cet été ?

0
395

londonPeu importe vos goûts, vous trou­verez for­cé­ment un spec­ta­cle à voir. Du côté des clas­siques, Wicked se joue tou­jours, avec deux artistes issus de la télé-réal­ité : Rachel Tuck­er (demi-final­iste dans « I’d do any­thing ») et Lee Mead (vain­queur de « Any Dream Will Do ») dans les rôles d’Elphaba et Fiyero.  Mal­gré les cri­tiques mit­igées, Love Nev­er Dies fait la joie de nom­breux spec­ta­teurs, qui peu­vent égale­ment choisir d’assister au Phan­tom of The Opera le même jour ou la veille, afin de suiv­re l’histoire com­plète de Chris­tine Daaé.

The Lion King et Jer­sey Boys ont l’avantage de pro­pos­er des représen­ta­tions le dimanche, ce qui est assez rare en Angleterre et per­met d’optimiser son séjour.

Si vous préférez voir un musi­cal plus récent, Priscil­la Queen of the Desert est un bon choix. A l’affiche en Europe depuis un peu plus d’un an, son trans­fert à Broad­way est prévu pour le print­emps 2011. Jason Dono­van, créa­teur du rôle Tick/Mitzi à Lon­dres, a quit­té l’af­fiche le 29 Mai dernier ; lais­sant Oliv­er Thorn­ton comme seul inter­prète prin­ci­pal encore présent dans le cast depuis l’ouverture. Adap­té du film du même nom, Priscil­la est un juke-box musi­cal haut en couleurs par­ti­c­ulière­ment réus­si. Type même du « feel-good show », c’est fun, impec­ca­ble­ment inter­prété, et per­met de pass­er une bonne soirée.

Dans le même genre, Legal­ly Blonde est le car­ton de cette année. Sheri­dan Smith (Elle Woods) a été cat­a­pultée star du West End en seule­ment quelques mois, et le Savoy The­atre ne désem­plit pas depuis décem­bre dernier. Il s’agit du pre­mier show à pro­pos­er une loterie pour les « day seats » à Lon­dres, au lieu des tra­di­tion­nels « rush tick­ets » fonc­tion­nant sur la base du « pre­mier arrivé, pre­mier servi ».

Sis­ter Act au Pal­la­di­um est dans la même lignée, et vaut le détour pour Pati­na Miller, très con­va­in­cante en Deloris. Pour le moment, le show s’arrête le 30 octo­bre prochain afin de laiss­er la place au nou­veau pro­jet d’Andrew Lloyd Web­ber, le revival du Wiz­ard of Oz. Mais il se mur­mure qu’un trans­fert vers un autre théâtre ne serait pas à exclure…

Evidem­ment, si vous souhaitez voir une troupe com­plète de Broad­way dans le West End, cela est pos­si­ble cet été grâce à Hair ! Les hip­pies ont investi le Giel­gud et cette pro­duc­tion inter­ac­tive vaut le détour. Le show fer­mera le 4 sep­tem­bre, alors allez‑y avant qu’il ne soit trop tard.

Si les gross­es machiner­ies ne sont pas vrai­ment ce que vous recherchez, quelques spec­ta­cles un peu plus « poin­tus » sont égale­ment à votre disposition.

Le trans­fert de Sweet Char­i­ty du Menier vers le Hay­mar­ket per­met un set plus étof­fé, une salle plus con­fort­able, mais une inter­pré­ta­tion tou­jours aus­si fraîche. La qua­si-total­ité du cast a été trans­féré et Tamzin Out­h­waite rem­porte tous les suf­frages en Char­i­ty Hope Valentine.

Au Menier juste­ment, deux shows vont se suc­céder cet été : tout d’abord la pre­mière mon­di­ale de Par­adise Found, co-mis en scène par Harold Prince et Susan Stro­man, avec Mandy Patinkin (Sun­day in the Park with George, Evi­ta) en tête d’affiche. Puis à par­tir du 3 Juil­let sera pro­posé le revival d’Aspect of Love d’Andrew Lloyd Weber, mis en scène par Trevor Nunn.

Enfin, The Duchess The­atre pro­pose à par­tir du 24 Mai un revival de The Fan­ta­sticks, le musi­cal détenant le record de longévité a New York (la pro­duc­tion orig­i­nale off Broad­way s’est jouée sans inter­rup­tion pen­dant 42 ans, de 1960 à 2002), mais qui n’avait alors tenu qu’un mois à Lon­dres, en 1961. Sa chan­son phare “Try to Remem­ber” a beau être mon­di­ale­ment con­nue, le show l’est peu. Basé sur Les Romanesques d’Edmond Ros­tand, The Fan­ta­sticks relate l’histoire de deux pères vivant dans des maisons adja­centes et faisant con­stru­ire un mur entre elles, afin d’empêcher leur enfants de se voir. Leur théorie est que tout ado­les­cent fait ce qui lui est inter­dit, et ils espèrent donc secrète­ment qu’ils chercheront à se voir et tomberont amoureux. Leur plan fonc­tionne, mais est égale­ment décou­vert. Le cou­ple choisit donc de se sépar­er et de vivre leur vie cha­cun de leur côté…avant de se retrouver.

Enfin, si vous aimez les cla­que­ttes, c’est au Nov­el­lo qu’il fau­dra se ren­dre ! Tap Dogs, un show révo­lu­tion­naire créé par l’Aus­tralien Dein Per­ry en 1995, fait son retour dans le West End à par­tir du 15 Juin. Mené par Adam Gar­cia (Wicked, On the Town au Châtelet) la troupe revis­ite les cla­que­ttes pen­dant 80 min­utes dans une mise en scène et un décor inspiré des chantiers de construction.

Votre bud­get est lim­ité ? Nous avons regroupé les meilleurs plans pour dépenser moins au théâtre : entre les day seats, le TKTS ou la loterie de Legal­ly Blonde, il est pos­si­ble de voir la plu­part des shows du West End pour une trentaine de livres sterling !

Retrou­vez nos cri­tiques de Jer­sey Boys, Love Nev­er Dies, Priscil­la Queen of the Desert, Legal­ly Blonde, Sis­ter Act, Hair, et Sweet Char­i­ty.