Don Quijote de la Mancha (Critique)

0
245

Don Quijote de la ManchaAdap­ta­tion & mise en scène : Adri­an SCHVARZSTEIN
Direc­tion musi­cale : Este­ban MAZER

Avec
Les Comédiens
Adri­an SCHVARZSTEIN, Olivi­er PAULS, Serge ALAYA, Jérôme SAUVION
Les Circaciens
Aline CHAPET- ‑BATLLE, Mat­tia FURLAN, Camille ROQUENCOURT-TEGYEY, Mar­i­on HERGAS
Les Chanteurs
Jean-Louis POIRIER (Tenor), Michiko TAKAHASHI (Sopra­no), Olivi­er NAVEAU (Bary­ton), Jean-Christophe HENRY (Haute Contre)
Les Musiciens
Lucien PAGNON, Lucile TESSIER, Augus­to DE ALENCAR, Nico­las MUZY, Nico­las VERHOEVEN, Adri­ana ALCAIDE, Katy ELKIN, Este­ban MAZER

Pour sa 14ème édi­tion, la Bien­nale du Fort de Bron vous donne ren­dez-vous du 14 juin au 3 août 2013 à 19h30. Un mélange de per­for­mances d’acteur, de prouess­es acro­ba­tiques, de musique baroque et d’envolées lyriques vous atten­dant dans cette adap­ta­tion du chef d’oeuvre picaresque de Cervantes.
Invités par la troupe au grand com­plet à déam­buler dans les plus beaux recoins du Fort, les spec­ta­teurs pénétreront dans l’univers médié­val du fab­uleux roman : ici une auberge espag­nole, là des moulins à vent imag­i­naires sur­gis comme des visions, plus loin les châteaux de la Mancha…
Le tout en com­pag­nie du mythique Don Qui­chotte et de son fidèle San­cho Pan­za. Ambiance et dépayse­ment garantis !

«Cette créa­tion impli­quera une forte par­tic­i­pa­tion du pub­lic, une dra­maturgie inspirée de Don Qui­chotte. L’épilogue de la créa­tion en sera l’oeuvre lyrique de Bois­morti­er (18e siè­cle) : «Don Qui­chotte chez la Duchesse».»
Le pub­lic sera amené à vivre plusieurs his­toires «chevaleresques» par un traite­ment théâ­tral et dra­mar­turgique mêlant plusieurs dis­ci­plines artis­tiques — théâtre d’ombres, art lyrique, com­me­dia dell’arte, arts de la rue et cirque — mis en espace par l’ingénieux hidal­go Adri­an Schvarzstein et orchestré par Este­ban Mazer.

Notre avis :

La Bien­nale du Fort de Bron est un des événe­ments cul­turels par­ti­c­ulière­ment appré­ciés dans la région lyon­naise, avec son lot de spec­ta­teurs fidèles. Cette qua­torz­ième édtion nous immerge dans l’u­nivers de Don Qui­chotte et de son fidèle com­pagnon San­cho Pan­za. Comme à l’ac­cou­tumée, le spec­ta­cle se joue en plein air dans dif­férentes par­ties du fort et un dîn­er est au programme.

Ce Don Qui­jote de la Man­cha se com­pose de deux par­ties. La pre­mière con­stitue plutôt une forme d’in­tro­duc­tion à l’his­toire présen­tée dans un sec­ond temps. Le spec­ta­teur est d’abord invité à déam­buler et à décou­vrir pro­gres­sive­ment dif­férents artistes racon­tant ou s’in­spi­rant de plusieurs épisodes de l’épopée de Don Qui­chotte. Ces « ani­ma­tions » sont par­fois d’un intérêt iné­gal mais elles présen­tent la par­tic­u­lar­ité intéres­sante de s’ap­puy­er sur dif­férentes dis­ci­plines dont le cirque et les acro­baties. L’un des clous de la soirée est d’ailleurs l’in­croy­able presta­tion offerte par la filde­fer­riste Mar­i­on Hergas.

C’est dans la deux­ième par­tie du spec­ta­cle que l’on retrou­ve un for­mat artis­tique plus habituel avec une représen­ta­tion d’une oeu­vre mécon­nue : Don Qui­chotte chez la Duchesse, créa­tion lyrique de Bois­morti­er datant du XVI­I­Ie siè­cle. Don Qui­chotte se trou­ve embar­qué dans une série de pseu­do-épreuves chevaleresques con­coc­tées pour lui par un duc et une duchesse. Don Qui­chotte chez la Duchesse se révèle être une oeu­vre très plaisante, notam­ment avec une par­ti­tion agréable à décou­vrir. La mise en scène d’Adri­an Schvarzstein joue pleine­ment sur un reg­istre loufoque et les dif­férents artistes s’en don­nent à coeur joie. Le livret présente plusieurs sit­u­a­tions incon­grues que la troupe s’ap­pro­prie avec un plaisir évi­dent, provo­quant de nom­breux éclats de rire. Là encore, les dif­férents tal­ents de ces artistes mul­ti-dis­ci­plinaires sont bien exploités. Avec ce Don Qui­chotte, de belles nuits d’été sont à nou­veau en per­spec­tive cette année à Bron.