Dévoilement de la programmation de la 7ième édition du Festival Nouvelle Vague du nouveau théâtre musical (The Next Wave) à Montréal

0
253
Jerome Roy et Tina Mancini  (Merton of the Movies) © Danica Couture
Jerome Roy et Tina Manci­ni (Mer­ton of the Movies) © Dan­i­ca Couture

Le Cen­tre édu­catif pour le théâtre à Mon­tréal (CETM) est fier de présen­ter la 7ième édi­tion du fes­ti­val nou­velle vague du nou­veau théâtre musi­cal (The Next Wave), du jeu­di 25 sep­tem­bre au dimanche 28 sep­tem­bre 2014. Pas moins de six spec­ta­cles et activ­ités extra­or­di­naires repar­tis sur qua­tre jours avec quelques présen­ta­tions gratuites.

Le fes­ti­val nou­velle vague du nou­veau théâtre musi­cal est un éta­lage unique de nou­velles comédies musi­cales en développe­ment provenant de Mon­tréal et d’ailleurs.

Des créa­teurs mon­tréalais sont à l’honneur dans ce fes­ti­val qui met de l’emphase sur les auteurs et com­pos­i­teurs émergeants ain­si que quelques artistes étrangers invités. Le fes­ti­val présente une col­lec­tion de per­for­mances de haut cal­i­bre, des sémi­naires édu­cat­ifs et des événe­ments spé­ci­aux pour les artistes et les amoureux du théâtre musi­cal aus­si bien que pour les nou­veaux venus qui vien­dront s’initier à cette dis­ci­pline unique.

Cette année, les présen­ta­tions auront lieu au Cen­tre Cal­ixa-Laval­lée (Parc Lafontaine) et au Lion d’Or (au Lion­ceau). Il y aura des presta­tions en français, en anglais et par­fois dans les deux langues. Le pub­lic est égale­ment invité à trois événe­ments gratuits.

Selon le directeur et co-fon­da­teur du fes­ti­val, Stephen Pietran­toni, le fes­ti­val a son côté édu­catif. «Mais c’est surtout diver­tis­sant avec de belles his­toires rem­plies d’émotions, de belles mélodies et des per­for­mances de haut cal­i­bre. Si vous aimez la comédie musi­cale, vous aimerez décou­vrir ces nou­veaux spec­ta­cles promet­teurs. Si vous êtes plutôt novice du genre, il s’agit d’une oppor­tu­nité d’en appren­dre davan­tage sur le poten­tiel du théâtre musi­cal à Montréal».

Le pub­lic appréciera sans doute le coût mod­ique des bil­lets avec un max­i­mum de 22,00$ et quelques activ­ités gra­tu­ites. Ce fes­ti­val bilingue est le seul du genre au Cana­da entière­ment dédié au théâtre musi­cal émergeant.

La comédie musi­cale Mar­guerite et les mau­vais­es herbes sera à l’honneur dans une avant-pre­mière spé­ciale sous forme de con­cert et présen­tée en français.. Le texte de la Mon­tréalaise Jean Elliott Man­ning (Daisy and the Won­der Weeds) a été traduit et adap­té par Yves Morin qui a égale­ment traduit les suc­cès récents en comédie musi­cale pour Denise Fil­i­a­trault tels que My Fair Lady et Hair­spray.

Les spec­ta­teurs auront droit à l’avant-première de la comédie musi­cale Dan­ny Boy (en anglais), une his­toire d’amour orig­i­nale entre l’Irlande et le Cana­da. Cette présen­ta­tion com­prend des extraits musi­caux, de la danse irlandaise authen­tique et des his­toires en coulisse racon­tées par les auteurs mon­tréalais du spec­ta­cle Lisa For­get et Chris Barillaro.

Mer­ton of the Movies sera égale­ment présen­té. Il s’agit d’une adap­ta­tion musi­cale d’un roman à suc­cès des années 1920. Ce spec­ta­cle a été dévelop­pé sous forme d’atelier en mars 2014 avec la par­tic­i­pa­tion des créa­teurs newyorkais du spec­ta­cle l’auteur Don­ald Bren­ner et le com­pos­i­teur Doug Kat­saros, gag­nant d’un prix Emmy aux États-Unis. L’histoire racon­te la mon­tée spec­tac­u­laire de Mer­ton Gill, un com­mis cam­pag­nard qui rêve de faire du ciné­ma d’art. Il sera décou­vert par une actrice char­mante et trans­for­mé en vedette du cinéma…mais pas dans le genre qu’il avait prévu au départ.

Quelques activ­ités du fes­ti­val nou­velle vague seront gra­tu­ites telles que Nuits d’art – Six­ties Fol­lies, une «popérette» bilingue qui com­bine les grands suc­cès musi­caux des années 1960 avec un fil con­duc­teur inspiré du style comédie musi­cale. Il y aura égale­ment une expo­si­tion d’objets d’art déco­ratif en bois qui fera par­tie de cette présen­ta­tion. Le fes­ti­val se ter­min­era avec « Moi à mon meilleur », une séance de tour­nage de video­clips en théâtre musi­cal qui aura lieu au Lion d’Or (au Lion­ceau). «Il s’agit d’une oppor­tu­nité de venir applaudir vos artistes préférés et de les aider à réalis­er leur pro­pre vidéo­clip pro­fes­sion­nel en HD avec de mul­ti­ples caméras et devant un pub­lic en direct», de dire Stephen Pietran­toni. Le tour­nage sera suivi directe­ment par un par­ty de clô­ture où 46 vidéo­clips extraits des six dernières édi­tions du fes­ti­val nou­velle vague seront dévoilés.

Voici l’horaire du festival :

Dan­ny Boy : Le jeu­di 25 sep­tem­bre au Cen­tre Cal­ixa-Laval­lée (gra­tu­it avec réservation)

Mer­ton of the Movies : Le jeu­di 25 sep­tem­bre à 21h00 et le ven­dre­di 26 sep­tem­bre à 21h00 au Cen­tre Cal­ixa-Laval­lée. (22,00$ prix réguli­er et 20,00$ prix étudiant/âge d’or)

Nuits d’art – Six­ties Fol­lies : Le ven­dre­di 26 sep­tem­bre au Cen­tre Calixa-Lavallée.
Expo­si­tion d’art déco­ratif à 17h00, présen­ta­tion à car­ac­tère édu­catif à 18h45 et présen­ta­tion de «Six­ties Fol­lies» à 19h00 dans le cadre des Journées de la cul­ture. (Les réser­va­tions sont de mise pour Six­ties Follies).

Mar­guerite et les mau­vais­es herbes : Le same­di 27 sep­tem­bre à 15h00 et à 19h00 au Cen­tre Cal­ixa-Laval­lée. (Bil­lets à 20.00$).

Moi à mon meilleur : tour­nage de vidéo­clips : Le dimanche 28 sep­tem­bre de 13h00 à 17h00 au Lion d’or (salle Lion­ceau) (gra­tu­it).

Par­ty de clô­ture : le dimanche 28 sep­tem­bre à 17h00 au Lion d’or (salle Lion­ceau). (15,00$ avec hors d’œuvre et un bar payant).

Pour infor­ma­tions addi­tion­nelles et réser­va­tions, veuillez com­mu­ni­quer avec le CETM par cour­riel info@cetm.ca ou par télé­phone au 514 504‑9339

À pro­pos du CETM
CETM est une société à but non-lucratif ain­si qu’un organ­isme de char­ité cana­di­enne fondé à Mon­tréal en 2006. Il rend ser­vice aux artistes de la scène et aux auteurs pro­fes­sion­nels, semi-pro­fes­sion­nels et non-pro­fes­sion­nels de la région du Grand Mon­tréal. L’organisation est fière d’amener les deux soli­tudes ensem­ble en offrant sa pro­gram­ma­tion en français et en anglais. CETM offre aus­si des ate­liers à car­ac­tère édu­catif tant pour les artistes pro­fes­sion­nels que pour le grand pub­lic. À long terme, la com­pag­nie est dédiée à met­tre en place un plan qui trans­formera Mon­tréal en cen­tre de développe­ment inter­na­tion­al pour du nou­veau théâtre musical.

Par­mi ses mul­ti­ples activ­ités, CETM organ­ise un fes­ti­val de théâtre musi­cal annuel, le fes­ti­val nou­velle vague/Next Wave. Il fait aus­si des activ­ités com­mu­nau­taires spé­ciales telles que les ambas­sadeurs de Broad­way, un spec­ta­cle musi­cal présen­té dans des lieux de dif­fu­sion extérieurs. Ces plate­formes offrent des oppor­tu­nités de per­fec­tion­nement et de vis­i­bil­ité à nos artistes montréalais.

Finale­ment, notre stu­dio CETM offre aux artistes pro­fes­sion­nels et émergeants, aux groupes com­mu­nau­taires et autres, un lieu pour ren­con­tr­er, échang­er, créer et répéter dans un espace abor­d­able et conçu en fonc­tion de leurs besoins. L’espace est bien insonorisé offre aus­si des ser­vices con­nex­es uniques. Il est bien situé dans l’édifice du Chat des artistes, à l’est du cen­tre-ville de Montréal.

À pro­pos du Fes­ti­val Next Wave
Depuis 2008, le fes­ti­val nou­velle vague / The Next Wave a présen­té plus de quinze nou­velles comédies musi­cales et de nom­breux ate­liers à car­ac­tère édu­catif dans des lieux de dif­fu­sion aus­si var­iés que : le Théâtre Cen­taur, le Gesù – cen­tre de créa­tiv­ité, le Mon­u­ment-Nation­al, l’Espace Libre et le Musée McCord. Par­mi ses pre­mières mon­di­ales ou cana­di­ennes, notons Ma femme ma blonde et ma roulotte, Rooms, Altar Boyz/Les Z’enfants de choeur, Slow Dance with a Hot Pick-up, et Mer­ton of the Movies.

Le fes­ti­val nou­velle vague a dévelop­pé un pro­gramme déchange entre les États-Unis et le Cana­da en parte­nar­i­at avec Cut­ter Pro­duc­tions de New York. Grâce à ce pro­gramme, les pro­duc­tions de Ma femme, ma blonde et ma roulotte (2011) et Le prince et le pau­vre (2012) ont été jouées au New York Musi­cal The­atre Fes­ti­val (le plus grand du genre au monde) et au Mid­town Inter­na­tion­al The­atre Fes­ti­val. L’atelier CETM de Gefilte Fish Chron­i­cles tenu en décem­bre 2012 a été com­man­dité par l’Ambassade des États-Unis, à Ottawa. Le texte paufiné en ate­lier, à Mon­tréal, a été présen­té à la Mai­son Blanche, à Wash­ing­ton, en juin 2013.

Le CETM con­tin­ue à dévelop­per de nou­velles oeu­vres créées par des auteurs, com­pos­i­teurs et créa­teurs de Mon­tréal et d’ailleurs. Par­mi ses col­lab­o­ra­teurs spé­ci­aux, on compte des gag­nants de prix Tony et Emmy (aux États-Unis) et des Mar­ius (en France).