De folles noces pour Catherine Delourtet et Jean-Paul Delvor

0
404
Cather­ine Delourtet & Jean-Paul Delvor © DR

Com­ment vous est venue l’idée du spec­ta­cle Folles Noces ?
Cather­ine Delourtet : Au départ, on avait prévu de mon­ter un spec­ta­cle de cabaret. On cher­chait un fil conducteur…
Jean-Paul Delvor : Et on a eu l’idée d’un mariage entre deux per­son­nages farfelus.

Com­ment le décririez-vous ?
Cather­ine : C’est un spec­ta­cle généreux et léger où tout est per­mis… et où on ose tout !
Jean-Paul : Une comédie chan­tée entre­coupée de sketch­es où l’on mul­ti­plie les clins d’oeil au ciné­ma, au théâtre de boule­vard, au music-hall…

Quelles chan­sons va-t-on y entendre ? 
Jean-Paul : Le réper­toire est très éclec­tique : de Fer­nan­del à Stone et Chard­en, en pas­sant par Thié­faine, Juli­ette, Les Frères Jacques ou Elli Medeiros.
Cather­ine : Et en final, un grand zap­ping musi­cal qui évoque des cou­ples mythiques, tout en revis­i­tant les oeu­vres immortelles de Mike Brant, Michel Sar­dou, Claude François, Dal­i­da, Michèle Torr, etc.

Com­ment s’est fait le choix ?
Cather­ine : On a choisi des chan­sons que l’on aimait et que l’on avait envie d’interpréter.
Jean-Paul : Et d’autres que ça nous amu­sait de détourn­er, de décaler… Thomas Ribes, notre pianiste-arrangeur, a aus­si beau­coup con­tribué à la sélec­tion des morceaux.

Votre expéri­ence dans la troupe de Roger Louret vous a‑t-elle servie dans l’élab­o­ra­tion de ce spectacle ?
Jean-Paul : Oui beau­coup. De La Java des Mémoires aux Années Twist, en pas­sant par Les Z’An­nées Zazous ou Les Années Tubes, Roger a con­sid­érable­ment enrichi notre cul­ture musicale.
Cather­ine : Au sein de la Com­pag­nie des Bal­adins en Age­nais, nous avons pu abor­der tous les reg­istres et acquérir une solide expéri­ence théâ­trale. Ce fut une excel­lente école… et un bon entraîne­ment physique !