Critique : Thé à la menthe ou t’es citron ?

0
316

The-A-La-Menthe-Ou-T-Es-Citron_theatre_fiche_spectacle_uneMise en scène : Patrick Haude­coeur (assisté de Véronique Eviel)
Auteur : Danielle Navar­ro-Haude­coeur et Patrick Haudecoeur
Avec Nathalie Cer­da, Jean-Luc Por­raz, Isabelle Spade, Patrick Haude­coeur, Jean-Pierre Lazzeri­ni ou Bob Martet, Edouard Pretet, San­dra Biadalla

Patrick Haude­coeur, auteur et acteur de pièces musi­cales comme Frou Frou les bains ou La valse des pin­gouins, a la bonne idée de repren­dre Thé à la men­the ou t’es cit­ron ?, une pochade en tout point irré­sistible. Une troupe de comé­di­ens, dirigés par une met­teur en scène à l’ac­cent suisse pronon­cé, répète une pièce de boule­vard avec répliques soignées comme « Ciel, mon mari » ou « Thé à la men­the ou thé cit­ron ? » util­isée comme un gim­mick. Comé­di­ens, cos­tu­mière, régis­seur : tous ces por­traits sont plus grat­inés les uns que les autres. Bien enten­du cette répéti­tion, à deux jours de la pre­mière, va tout de tra­vers. Voilà pour la pre­mière par­tie du spec­ta­cle. La sec­onde se con­cen­tre sur la pre­mière, cat­a­strophique, de cette pièce. Et les spec­ta­teurs ne vont pas arrêter de rire durant toute la représentation.

Pour réus­sir ce tour de force, non seule­ment les auteurs Patrick Haude­coeur et Danielle Navar­ro-Haude­coeur ont visé juste, bro­car­dant allè­gre­ment tous les tra­vers des comé­di­ens et tech­ni­ciens, mais toute la troupe mérite les éloges. La mécanique, réglée au mil­limètre, fonc­tionne à plein régime pour le plus grand bon­heur du pub­lic qui a, avouons-le, par­fois du mal à repren­dre son souf­fle devant cette avalanche de gags. Quand le boule­vard (intel­li­gent) se moque du boule­vard, le résul­tat est un cock­tail déton­nant et eupho­risant. Un excel­lent remède pour lut­ter con­tre la gri­saille de l’hiver.