Critique : le Peep Musical Show

0
322

15032010Le Peep Musi­cal Show — la ren­con­tre improb­a­ble de Broad­way et Pigalle.

Soyons clairs, l’affiche tient ses promess­es : OUI, le Peep Musi­cal Show reprend des airs de Broad­way, et OUI, le spec­ta­cle a bel et bien lieu dans un (ancien) peep show.

A deux pas de la place Pigalle, cette petite salle accueille tous les dimanch­es qua­tre artistes qui tien­nent à peine sur le plateau (tour­nant, ves­tige de l’ancienne activ­ité du lieu…) et nous racon­tent leurs chas­sés-croisés amoureux sur de grands airs de Broadway.

On y retrou­ve du clas­sique (On the Town, Lit­tle Shop of Hor­rors), du très con­nu (Chica­go, Hair­spray), du culte (Rent, Wicked) – et si la mélodie reste la même, le texte est… remanié pour servir le fil con­duc­teur du show.

Cela fonc­tionne par­fois très bien, des fois moins. La présen­ta­tion de Paris (comme Hilton, dont le per­son­nage est claire­ment inspiré), jeune écervelée qui se prend pour une star, sur « Pop­u­lar » est par­ti­c­ulière­ment réussie. De même « Come up to My Place » tiré de On the Town s’intègre bien dans l’histoire (le marin débar­quant à Paris qui souhaite vis­iter la ville, mal­gré la réti­cence de son hôtesse qui se ver­rait plutôt le ramen­er chez elle !).

En fait, les adap­tions les plus réussies sont les relec­tures au sec­ond degré du texte orig­i­nal, plutôt que les recréa­tions totales de la chanson.

La troupe est menée par Franck Jeuf­froy, qui signe ici les textes du spec­ta­cle. Ils sont sept en alter­nance sur scène, dont quelques noms à suiv­re de près (Cloé Hor­ry, très promet­teuse). Certes, le spec­ta­cle est iné­gal, mais on peut d’ores et déjà y entrevoir un fort poten­tiel et saluer l’intention d’amener un peu de Broad­way dans ce coin de Pigalle… Un spec­ta­cle frais et prometteur.