Couples d’enfer (Critique)

0
372

De Georges Feydeau.
Mise en scène et écri­t­ure : Stéphane Aucante.
Assis­tant à la mise en scène : Renaud Frugier.
Chan­sons : Gré­goire Béranger.
Avec : Gré­goire Béranger, Gilles Gee­nen & Clau­dine Van Beneden.

Résumé : A par­tir de « Fiancés en Herbe » et de « Amour et Piano », ain­si que d’extraits de « Feu la Mère de Madame » et de « Léonie est en avance », la drôle d’histoire drôle — et en chan­sons — de quelques cou­ples qui se font et se défont au gré du relâche­ment de la sur­veil­lance de Made­moi­selle Schlumann, d’une leçon de musique don­née à coup de bâton, d’un retour de bal mou­ve­men­té sous la pluie, ou d’un pot de cham­bre qu’on ne veut pas met­tre sur sa tête… Fey­deau, au som­met de son art dia­bolique, est ici servi par trois artistes inter­prètes tour à tour con­férenciers de l’amour et sujets de leur pro­pre con­férence. Seraient-ils un peu schizos ?… La folie guette ! En même temps qu’une vision du cou­ple et de l’amour con­ju­gal qui n’a pas pris une ride, bien au contraire…

Notre avis :
Dans un décor chirur­gi­cal où offi­cient deux hommes et une femme en blouse blanche, le thème de l’amour ‑vu par Fey­deau- est ici revis­ité afin de décor­ti­quer les com­porte­ments amoureux et de les analyser. Tout com­mence en chan­son, avec un accordéon, un vio­lon et quelques sif­fle­ments. La pièce, mal­gré la scéno­gra­phie froide d’un lab­o­ra­toire, est instan­ta­né­ment réchauf­fée par cette musique com­posée par Gré­goire Béranger, l’un des comé­di­ens-chanteurs-mul­ti instru­men­tistes. Au fil des his­toires d’amours tra­ver­sant les âges et le temps, Stéphane Aucante, le met­teur en scène, s’a­muse à nous faire réfléchir sur les his­toires de cou­ples qui se font et se défont. Les comé­di­ens, qui sont d’ex­cel­lents inter­prètes, nous font tour à tour rire mais aus­si réalis­er l’in­tem­po­ral­ité du sujet. La scéno­gra­phie est intel­li­gente et se trans­forme au gré des petites scènes. Elles sont entre­coupées par des chan­sons poé­tiques mal­gré les mots crus par­fois employés. Ain­si, ce cabaret nous emporte dans ses his­toires de cou­ples, leur intim­ité et leurs prob­lèmes. Nous savourons chaque moment de ce spec­ta­cle léger et agréable qui nous fera oubli­er nos prob­lèmes… de couples !