Mistinguett, et puis c’est tout !

0
242
Charlène et F.Jeuffroy, G.Beaujolais, A.Lefort, J.Y.Aizic (C) P.Alivon
Char­lène et F. Jeuf­froy, G. Beau­jo­lais, D. Jean, E. Trao­nouez   © P. Alivon

Avec : Char­lène Duval et Franck Jeuf­froy, Guil­laume Beau­jo­lais, D. Jean, E. Traonouez
Direc­tion musi­cale : Jean-Yves Aiz­ic et Antoine Lefort
Sur une idée orig­i­nale de Christophe Mirambeau

Pour la 2e année, Char­lène Duval monte à l’assaut de l’Éternité, celle de l’immortelle Mist­inguett, lux­ueuse­ment accom­pa­g­nés par l’orchestre des Grands Boule­vards. Raretés « mist­inguet­ti­ennes », exhuma­tions et recréeation de grands moments des revues de la Miss, le passé rejoint le présent, s’y mêle et s’y con­fond en une fête du music-hall réin­ven­té. Nous retrou­vons La Duval au som­met de son art dans un spec­ta­cle mis en rêve de plumes. Les chan­sons de Mist­inguett ici servies par Char­lène Duval et ses hommes don­nent à enten­dre la quin­tes­sence de la gaité parisi­enne, de cette fan­taisie gouailleuse que le monde entier nous envia longtemps.

On ne cesse jamais de revis­iter les mythes parce qu’ils sont fon­da­teurs, essen­tiels, rich­es de sens, de pos­si­bil­ités et de col­oris. Mist­inguett est tel l’un de ces mythes, un mythe à la fois tout petit et très grand, un mythe quotidien,
presque banal tant il irrigue l’air de la cap­i­tale et fait par­tie du pat­ri­moine com­mun. Tout un univers que revis­ite Mist­inguett, et puis c’est tout !, celui du music-hall canon­ique empli de plumes, de musique et d’esprit, un univers mythique dont l’éclat illu­mine tou­jours le ciel de l’histoire parisi­enne de ses inex­tin­guibles feux.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=-S0I0I6yxGQ[/youtube]