Cendrillon (Critique)

0
249

Livret de Gérald Sib­leyras et Eti­enne de Balasy.
Mise en scène de Agnès Boury.
Avec : Aurore Delplace, Stéphane Neville, Car­o­line Roë­lands, Thomas Mau­ri­on, Anjaya, Isabel Cra­maro, Lola Ces, Jacques Verzier…

Cri­tique parue lors des représen­ta­tions de 2009

Qui ne con­naît pas le con­te mythique de Cen­drillon ? Mal­gré le fait que cette his­toire soit archi-con­nue de tous, cette nou­velle ver­sion réus­sit le pari, non seule­ment de nous faire pass­er un très agréable moment, mais égale­ment de nous éton­ner. L’adaptation signée  par les deux auteurs — Gérard Sybleras et Eti­enne de Bal­asy — se veut mod­erne, et intè­gre de nou­veaux per­son­nages comme Toni­no ou Rachel qui appor­tent une touche de fan­taisie, d’humour et de sincérité au con­te. Côté mise en scène, Agnès Boury s’est large­ment appuyée sur la moder­nité de l’approche pour don­ner à chaque per­son­nage un trait de car­ac­tère fort, et une dose d’humour sec­ond degré. Ain­si Cen­drillon ne manque pas de piquant, les méchantes sœurs sont des fash­ion vic­times, le cham­bel­lan « par­faite­ment par­fait » et Rachel la cuisinière, une maman de sub­sti­tu­tion très attachante. Côté cast­ing, Aurore Delplace campe une Cen­drillon tonique et pleine de charme, Rachel inter­prétée par Car­o­line Roe­lands est touchante de sincérité. Le reste de la troupe, très investie à cha­cune de ses appari­tions, porte l’action avec talent.

Les décors sont voluptueux à souhait, les cos­tumes pleins de fan­taisie et mêlent plusieurs styles, à la fois con­tem­po­rain et féerique. Côté musique, on regrette l’absence de vrais musi­ciens sur scène. La musi­cal­ité des chan­sons rejoint sou­vent  un style var­iété com­mer­cial aus­si vite enten­du qu’oublié, mais qu’importe. Les mélodies por­tent les sen­ti­ments de dés­espoir ou de joie des per­son­nages et sont servies par d’agréables choré­gra­phies qui font avancer l’histoire à bon train.

En résumé, une jolie ver­sion de Cen­drillon qui plaira à toutes les petites filles et leur maman…