Canada — Funny Girl (Critique)

0
127

FunnyGirl_SegalMusique : Jule Styne
Paroles : Bob Merrill
Livret : Iso­bel Lennart Calder Will­ing­ham et Buck Henry
D’après une nou­velle de Miss Lennart
Mise en scène : Peter Hinton
Direc­tion musi­cale :  Allen Cole
Assis­tant à la direc­tion musi­cale : Nick Burgess
Choré­gra­phie : Day­na Tekatch

Dis­tri­b­u­tion :
Gabi Epstein (Fan­ny Brice), Cor­rine Koslo (Mrs Brice), John Ully­att (Nicky Arn­stein), Lorne Kennedy (Flo­rence Ziegfeld), Kyle Golem­ba (Eddy Ryan.).

Ensem­ble  :
Eric Abel, Chris Bar­il­laro, Jen­ni Burke, Michael Chal­lenger, Will Lam­ond, Alex­ia Gourd, Nick Gian­nakos, Danette MacK­ay, Adele Macken­zie, George Mass­wohl, Kath­leen McAu­li­ffe, Feli­cia Shul­man, Aman­da Struthmann.

Notre avis :
Quoi de mieux pour attir­er son pub­lic que de présen­ter – en pre­mière de sai­son — la tant atten­due « Fan­ny Brice » dans la comédie musi­cale : Fun­ny Girl ?

Fun­ny Girl racon­te la vie de Fan­ny « Hel­lo Gor­geous » Brice, une chanteuse et comé­di­enne provo­cante, à sa façon. Elle tran­scende son hum­ble passé pour devenir la plus grande vedette des Ziegfeld Fol­lies. Mais qu’adviendra t‑il de ses rêves, suite à sa ren­con­tre avec l’irrésistible Nicky Arn­stein, un joueur invétéré ?

funny_girl_segal_2015Le met­teur en scène Peter Hin­ton a mod­ernisé quelque peu cette his­toire tout en respec­tant les valeurs tra­di­tion­nelles de la pièce jouée à Broad­way, en 1964. Il a égale­ment su s’entourer d’une troupe par­faite pour cette pro­duc­tion. Nous auri­ons aimé avoir un peu plus de « glam­our » en ce qui con­cerne les décors. Des por­tants à vête­ments et un pupitre ne sont pas dignes d’une grande pro­duc­tion. Mais, mal­gré ce manque et comme toutes les pro­duc­tions du Cen­tre Segal, cette pro­duc­tion vaut le déplace­ment… mais pour un pub­lic friand et connaisseur.

Même si on dit de Fun­ny Girl que c’est une comédie musi­cale, nous sommes à des années-lumières de ce que le pub­lic – peu habitué – pour­rait s’attendre d’une comédie musi­cale. Oui c’est diver­tis­sant, joyeux, mais aus­si empreint d’une cer­taine tristesse.Toutes les comédies musi­cales n’ont pas une fin heureuse…

Ceci dit, le tal­ent de cer­tains des comé­di­ens et comé­di­ennes de Fun­ny Girl trans­met toute une gamme d’émotions, autant par leur voix que par leur jeu. La jeune Gabi Epstein (Fan­ny Brice) qui nous fait oubli­er un instant les per­for­mances de la grande Bar­bra Streisand. Ses per­for­mances sur les suc­cès « Don’t Rain on My Parade » et « Peo­ple », entre autres, sauront vous con­va­in­cre. Gabi Epstein n’est pas qu’une voix excep­tion­nelle, elle est aus­si une comé­di­enne hors-pair. Son jeu, ses mim­iques et son élo­cu­tion font de cette comé­di­enne un atout pour cette production.

Mais atten­tion, le reste de la troupe n’est pas en reste. John Ully­att (Nicky Arn­stein), Cor­rine Koslo (Mrs Brice) et Kyle Golem­ba (Eddy Ryan) suiv­ent les traces de Gabi Epstein et offrent des presta­tions épous­tou­flantes. L’harmonie entre l’ensemble et les per­son­nages prin­ci­paux est pal­pa­ble et d’une justesse déconcertante.

La folie Fun­ny Girl, revis­itée et améliorée, est en ville : ne la man­quez surtout pas !