Cabaret d’amour

0
340

cabaret-d-amourDe et avec : Lau­ra Clauzel & Yuta Masuda.

Cabaret d’amour est un hom­mage aux chan­sons d’amour d’Edith Piaf avec pour prin­ci­pal leit­mo­tiv les paroles de la chan­son « Heureuse comme tout, heureuse mal­gré tout ».

Il fait ain­si enten­dre le chant d’amour sub­lime d’Edith Piaf, ce chant qui nous boule­verse et qui nous fascine encore aujourd’hui. Alors for­cé­ment, ce « cri du cœur » passe par tous les états ; ça roucoule pas mal, minaude un peu, dés­espère sou­vent, vitupère par­fois, pleure beau­coup, se lamente de temps à autre mais ça y croit tou­jours et encore… jusqu’au bout. Mal­gré la rup­ture, mal­gré le désamour, mal­gré la mort.

Entre costard et robe longue à la Rita Hay­worth, avec seule­ment quelques acces­soires de fla­men­co et une paire de talons, cette ver­sion piano-voix mêle qual­ité musi­cale, orig­i­nal­ité et burlesque.

Il est fréquent de lire ou d’entendre qu’Edith Piaf inter­pré­tait de mau­vais­es chan­sons. C’est bien mécon­naître son réper­toire, com­posé de textes d’auteurs tels que Fran­cis Car­co, Jacques Prévert, Léo Fer­ré, Mar­cel Achard, Gas­ton Con­té et de com­pos­i­teurs tels que Mar­guerite Mon­not, Charles Aznavour, Hen­ri Sauguet, Hen­ri Crol­la, Mikis Théodor­akis, Fran­cis Lai, Gilbert Bécaud…

C’est oubli­er aus­si que Piaf, amie de Jean Cocteau et de Fran­cis Poulenc, est la pre­mière femme auteur-com­pos­i­teur inter­prète de l’histoire de la chan­son mon­di­ale et qu’elle a été chan­tée par Yves Mon­tand, Damia, Mar­lène Diet­rich, Franck Sina­tra, Dean Mar­tin, Georges Moustaki…