Billy Elliot the Musical Live projeté en avant-première à Paris

0
344

BillyElliot_TRQuelques jours avant sa sor­tie offi­cielle en France, le 5 novem­bre prochain, Bil­ly Elliot the Musi­cal Live a été pro­jeté en avant-pre­mière jeu­di 16 octo­bre sur les Champs Élysées. Une dif­fu­sion excep­tion­nelle en présence du réal­isa­teur du film, égale­ment met­teur en scène du musi­cal : Stephen Daldry.
«C’est évidem­ment un grand bon­heur de voir notre spec­ta­cle arriv­er sur les écrans en France » a‑t-il con­fié, « je me sou­viens encore très bien de notre pre­mière journée sur le tour­nage du film, il y a près de seize ans. Quel par­cours depuis !» Devenu comédie musi­cale sous la plume de Lee Hall pour le livret et Elton John pour la musique, Bil­ly Elliot a été applau­di par plus de 9,5 mil­lions de spec­ta­teurs et pas moins de 75 garçons ont joué le rôle à tra­vers le monde. Leur nom­bre ne devrait pas tarder à aug­menter car la comédie musi­cale s’apprête à lever son rideau au Japon et en Hol­lande. « Inter­préter Bil­ly sur scène, c’est à la fois savoir jouer Ham­let et courir un marathon » a souligné Stephen Daldry, ce que les chanceux qui ont applau­di le spec­ta­cle à Lon­dres peu­vent confirmer.
La ver­sion pro­posée au ciné­ma a été enreg­istrée le 28 sep­tem­bre dernier au Vic­to­ria Palace The­atre à l’occasion du dix­ième anniver­saire de la créa­tion du musi­cal dans la cap­i­tale bri­tan­nique. Dif­fusée en direct dans plusieurs ciné­mas d’Eu­rope, elle a bat­tu des records d’audience. Elliott Han­na y campe le jeune danseur. Âgé de onze ans, il est le plus jeune comé­di­en de l’histoire du spec­ta­cle et offre une inter­pré­ta­tion bluffante. On retrou­ve à ses côtés Ruthie Hen­shall (Mrs. Wilkin­son, la prof de danse) dont le tal­ent n’est plus à soulign­er et un Deka Walm­s­ley (Dad) très touchant. Quant à Ann Emery, elle est une mer­veilleuse grand-mère, en pleine forme vocale…et physique !
Naturelle­ment incom­pa­ra­ble à une représen­ta­tion live – que rien ne peut rem­plac­er–, le film parvient cepen­dant assez bien à retran­scrire l’émotion d’une présence en salle et les fris­sons qu’offre un spec­ta­cle vivant sont bien là. D’intéressants gros plans per­me­t­tent de s’attarder sur les vis­ages des artistes, leurs mim­iques et surtout leurs efforts, ain­si que sur les pas de danse et les choré­gra­phies. Quelques (trop rares) séquences filmées de haut offrent par ailleurs une vue orig­i­nale. Et les grandes scènes dan­sées restent impres­sion­nantes bien qu’il soit dif­fi­cile de restituer sur écran la réal­ité et l’ampleur de tels tableaux. Le film per­met enfin de décou­vrir deux scènes mag­iques dont une inédite. L’une, très par­ti­c­ulière, met face à face deux Bil­ly sur fond de Lac des Cygnes : le jeune Elliott Han­na accom­pa­g­né de Liam Mow­er. Agé aujourd’hui de 22 ans, et désor­mais danseur de bal­let, il fut l’un des pre­miers à incar­n­er Bil­ly Elliot sur scène. Sym­bol­ique, leur duo est surtout un pur moment de grâce. Quant au final, il voit 27 « anciens » Bil­ly revenir sur scène et s’en don­ner à cœur joie en danse et en cla­que­ttes. Un clin d’œil en cette année anniver­saire, pour ce spec­ta­cle aux dix Tony Awards et aux 71 récom­pens­es internationales.

Dès le 5 novem­bre et durant plusieurs jours, plus de 130 ciné­mas pro­poseront des séances partout en France, dont une dizaine de salles parisi­ennes (Le Balzac, La Géode, UGC Ciné Cité Bercy, UGC Ciné Cité 19, UGC Montparnasse…).

Toutes les infor­ma­tions et toutes les séances sur http://www.billyelliotaucinema.com/

Comme Regard en Coulisse vous l’annonçait il y a quelques semaines, cette cap­ta­tion sera com­mer­cial­isée en DVD et Blu-Ray dès le 24 novembre.

Retrou­vez ici la bande annonce: