Betty Boop — L’étrange cabaret (Critique)

0
322

betty-boopMise en scène : Frantz Morel à l’Huissier

Avec : Rose­mary Teixeira
Cos­tume : Her name is Rita
Scéno­gra­phie : Eve Tesorio
Créa­tion Lumière : Véro
Musique : Hot Sug­ar band
Choré­graphe : Mar­i­anne Schmitt

Résumé
Rosy est fascinée par Bet­ty Boop. Un jour, alors qu’elle regarde un dessin ani­mé de son idole, elle aperçoit une araignée et décide de la cap­tur­er mais perd l’équilibre et tombe de son bal­con. Elle perd con­nais­sance et se réveille trau­ma­tisée. Quelques années plus tard, l’ap­pari­tion d’une araignée provoque une étrange crise de panique qui la trans­forme en Bet­ty Boop mais de manière incon­trôlée. Dès lors, sa vie se trans­forme en un cabaret étrange et glam­our, mêlant humour, émo­tion, danse, chan­son et araignées.

Notre avis :
Pen­dant près d’une heure, Rose­mary Teix­eira incar­ne une Bet­ty Boop, plus vraie que nature. Dans ce char­mant petit théâtre, avec un décor sim­ple mais ingénieux, l’histoire se con­stru­it sur des scènes chan­tées (en VO) et jouées qui alter­nent avec des pro­jec­tions du dessin ani­mé d’origine. Les pas­sages ubuesques n’en font pas oubli­er pour autant le drame qui se joue : com­ment com­pos­er avec une dou­ble per­son­nal­ité, surtout quand elle est aus­si mar­quée que celle de Bet­ty Boop ? Ce spec­ta­cle pro­pose un joli moment et se con­clut avec un échange drôla­tique entre Rose­mary et son public.