Avignon 2009 : Les folies de Lucien

0
251

les-folies-de-lucien

Quand 7 per­son­nes se pren­nent pour des « œuvres d’art » !!!

Auteurs : Alain BAROIS et Jacques DOMBROWSKI.
Com­pos­i­teur : Bap­tiste CHERON. Parolière : Marie KLAUS.
Créa­teur Lumières : Jacques CHATELET.
Met­teur en scène et choré­graphe : Jacques DOMBROWSKI.
Régis­seur général : Gilles DUCOMBS.
Pro­duc­trice déléguée : Loreleï JACOB.
Chargée de pro­duc­tion : Hélène MILON.

9 comé­di­ens-chanteurs-danseurs / 1 pianiste

Avec :
Maja : Clotilde CHEVALIER
Luce : San­dra DURANDO
Mona : Marie KLAUS
Vénus : Vir­ginie PERRIER

Le Penseur : Sébastien DUCHANGE
Ange : Éric JETNER
Son Émi­nence : Ben­jamin ROLLAND

Glo­ria, l’in­fir­mière : Léo­vanie RAUD
Le Doc­teur : Loïc THEVENOT

Pianiste : Bap­tiste CHERON

Cette pièce met en scène sept œuvres d’art, internées dans une clin­ique psy­chi­a­trique, entourées par les soins de Glo­ria, l’infirmière et du Docteur.
Les sept per­son­nages sont : La Maja Desnu­da (Goya), Le Penseur (Rodin), les deux per­son­nages de l’Angélus (Mil­let), Le Car­di­nal de Riche­lieu (Philippe de Cham­paigne), la Vénus (Bot­ti­cel­li) et La Joconde (De Vinci).

Les sept patients ne quit­tent pas la scène du début jusqu’à la fin de la comédie. Par con­tre, deux autres per­son­nages, le Doc­teur et Glo­ria l’infirmière, font tou­jours leurs entrées et sor­ties par la seule et unique porte.
Chaque journée est iden­tique à la précé­dente : elle com­mence par l’en­trée de Glo­ria qui vient apporter aux malades, les remèdes dont ils ont besoin et sat­is­faire à leurs desider­a­ta. Après quelques exer­ci­ces pour les main­tenir en forme (choré­gra­phies tonique et spec­tac­u­laire), elle les pré­pare à la vis­ite du doc­teur qui vien­dra les admir­er et pren­dre soin d’eux. Celui-ci est per­suadé que ses œuvres d’art font par­ties de sa col­lec­tion privée. Alors il les con­serve enfer­mées, loin du monde extérieur, cer­tain de les pro­téger de la dégra­da­tion et du vandalisme.

Les per­son­nages féminins s’adon­nent à des scènes de jalousie et les per­son­nages mas­culins s’af­fron­tent et instal­lent des rap­ports de force. Des scènes de séduc­tion provo­quent entre les œuvres d’arts, le Doc­teur et Glo­ria, des réac­tions comiques inattendues.

L’ob­jec­tif de ce jour est l’or­gan­i­sa­tion d’un pique-nique. Cet événe­ment au départ sim­ple, va aboutir à une rébel­lion fomen­tée par les œuvres d’art dans l’in­ten­tion de retrou­ver leur lib­erté. Glo­ria parvien­dra-t-elle à rétablir le calme ?