Auditions pour la comédie musicale Les Quatre Filles du Docteur March (Canada)

0
425
Robert Marien (comé­di­en, chanteur, met­teur en scène) est à la recherche des qua­tre comé­di­ennes qui incar­neront les rôles des soeurs March ain­si que les autres mem­bres de la dis­tri­b­u­tion pour la comédie musi­cale Les Qua­tre Filles du Doc­teur March qui sera présen­tée, en pre­mière mon­di­ale fran­coph­o­ne, en décem­bre 2012, au Théâtre de la Bor­dée, de Québec.

« Nous recher­chons de bonnes comé­di­ennes avec de belles et solides voix chan­tées. La par­ti­tion est com­plexe et le reg­istre éten­du. Donc, les voix devront être bien entraînées pour sur­vivre à cette série de représen­ta­tions », dit Marien, le met­teur en scène.

Descrip­tion des personnages : 
*** NOTE: Les âges men­tion­nés sont ceux des per­son­nages. Nous ne recher­chons pas néces­saire­ment des comé­di­ennes ou comé­di­ens qui ONT ces âges, mais qui peu­vent FAIRE ces âges à la scène.

Jo :
Mez­zo-sopra­no avec belt — 16 à 19 ans. La deux­ième fille des qua­tre. Une jeune femme pas­sion­née, un peu « “tomboy »”, qui rêve de devenir une écrivaine célèbre. Pen­dant que son père est absent, elle sera “l’’homme de la mai­son”. Elle est le D’’Artagnan de ces qua­tre mous­que­taires et fera tout pour que rien ne les sépare. Elle a juré que jamais elle ne se mari­erait. Les qua­tre filles du Doc­teur March est SON his­toire. Le spec­ta­cle est cen­tré autour d’’une péri­ode de sa vie, soit à par­tir du Noël 1863 jusqu’’au print­emps 1866 ; de l’’écriture de sa pre­mière pièce de théâtre à ce qui devien­dra son pre­mier roman.

Meg :
Sopra­no lyrique -– 18 à 21 ans. La soeur la plus âgée et la plus roman­tique des qua­tre. Elle rêve d’’une grande vie rem­plie de belles choses et de richess­es. Elle épousera John Brooke.

Beth :
Sopra­no léger  voix pure -– 15 à 16 ans. La troisième fille des qua­tre. Elle est douce, calme et généreuse. Elle joue du piano. Elle est la moins flam­boy­ante des qua­tre. Plus dis­crète, plus raisonnable, elle voit le bon côté de chaque per­son­ne. Elle est la soeur préférée de Jo. Mal­heureuse­ment, elle mour­ra de la scar­la­tine à l’’acte II.

Amy :
Mez­zo-sopra­no voix d’‘enfant à jeune femme -– 14 à 17 ans. La plus jeune des qua­tre. Elle a un car­ac­tère un peu dif­fi­cile qui tend à irrit­er Jo. Elle veut à tout prix gravir les éch­e­lons soci­aux, ce qui lui fait pren­dre des manières pom­peuses et pré­ten­tieuses dès son plus jeune âge. Elle aime dessin­er et pein­dre. Elle épousera Laurie.

Marmee :
Mez­zo-sopra­no avec belt, voix très chaude -– Quar­an­taine. Mère aimante et généreuse, elle est à la fois forte et sen­si­ble. Femme de pas­teur, elle a tou­jours le coeur sur la main et s’implique auprès des dému­nis, …c’’est son effort de guerre. Mal­gré l’’absence de son mari, elle fait tout pour que la vie suive son cours nor­mal…. Elle est le pili­er autour duquel gravi­tent et gran­dis­sent qua­tre enfants pleines d’’énergie, de rêves et d’’aspirations …mais ce n’’est pas tou­jours facile d’’élever ses filles seule.

Lau­rie :
Ténor — 16 à 19 ans. Le jeune voisin des March. Il a le même âge que Jo. Il est un peu mal­adroit, plein de can­deur, avec un grand coeur. Il est le troisième du même nom: Theodore Lawrence III. Il est amoureux de Jo à l’‘acte I, mais il se fera rejeter quand il lui fera la grande demande. Un peu plus tard, par le plus beau des hasards, il fera la ren­con­tre de Amy qui se trou­ve à voy­ager en Europe en même temps que lui ; les deux se rap­procheront et décideront de se marier.

John Brooke :
Bary­ton Mar­tin ou Ténor léger — 28 à 31 ans. Le tuteur de Lau­rie. Un homme droit et sérieux, mais tout de même capa­ble de se mon­tr­er sen­si­ble. Il s’’enrôlera dans l’’armée par devoir. Il tombera amoureux de Meg… qu’il mariera.

Pro­fesseur Bhaer :
Bary­ton Mar­tin  — 34 à 35 ans. Un pro­fesseur d’’allemand (d’‘origine alle­mande). Un homme respectable, d’‘une grande écoute, mais un peu ren­fer­mé et un peu “vieux jeu” : ce qui le fait paraître plus vieux qu’il ne l’’est. C’est un des cham­breurs dans la mai­son de cham­bres de Made­moi­selle Kirk où il ren­con­tr­era Jo, dont il devien­dra amoureux.

Tante March / Mrs Kirk *:
Alto ou mez­zo-sopra­no “clas­sique — 50–60 ans. Tante March est une femme autori­taire, très digne et très riche. Elle est la grand-tante des qua­tre soeurs. Elle accorde beau­coup d’’importance aux apparences et aux règles sociales. Bien qu’‘elle puisse sem­bler froide, elle aime beau­coup sa famille… à sa manière. Made­moi­selle Kirk, quant à elle, est de tem­péra­ment plus nerveux, tou­jours affairée et… vieille fille !

Mon­sieur Lau­rence :
Bary­ton — 55–65 ans. Le grand-père de Lau­rie. Il est un homme âgé droit et froid, mais mon­tr­era son côté plus sen­si­ble, éventuelle­ment. Il joue du piano.

Faites par­venir votre C.V. à cette adresse de cour­riel: prodsalonvert@gmail.com, avant le 4 mai 2012.
Seules les deman­des adressées à cette adresse seront con­sid­érées. * Vous recevrez une heure de ren­dez-vous pour votre audi­tion. Si vous n’’êtes pas sélectionné(e), vous aurez le choix de vous présen­ter en per­son­ne aux OPEN CALLS.

Les audi­tions auront lieu :

À Mon­tréal, au Con­seil des arts de Mon­tréal — 1210, rue Sher­brooke Est
Ven­dre­di 11 mai — 15h à 21h (sur ren­dez-vous seulement)
Same­di 12 mai — 9h30 à 17h00 (AM – sur ren­dez-vous / PM – open call)
Dimanche 13 mai — 9h00 à 15h00 (call­backs)

À Québec, au Théâtre de la Bor­dée — 315, rue Saint-Joseph Est
Ven­drediI 18 mai — 15h à 21h (sur ren­dez-vous seulement)
Same­di 19 mai — 9h à 17h (AM – sur ren­dez-vous, PM – open call)
Dimanche 20 mai — 9h à 17h (call­backs)

Les Qua­tre Filles du Doc­teur March, basée sur le roman semi-auto­bi­ographique de Louisa May Alcott (Lit­tle Women 1869), la comédie musi­cale se déroule prin­ci­pale­ment à Con­cord, Mass­a­chus­setts, lors de la guerre civile améri­caine. L’‘histoire est cen­trée sur les qua­tre soeurs March, mais tout par­ti­c­ulière­ment sur Jo qui aspire à une grande car­rière d’’écrivaine. On la suit dans ses tribu­la­tions à New York alors qu’elle bûche pour qu’‘un jour­nal ou un édi­teur accepte de pub­li­er ses his­toires. Un événe­ment mal­heureux la ramène ensuite au bercail, là où tout a com­mencé et là où elle retrou­ve ses racines et ses ailes. Une his­toire famil­iale touchante menée par la force et la déter­mi­na­tion de femmes vraies et inspirantes.

Ce spec­ta­cle est une présen­ta­tion des Pro­duc­tions Salon Vert en cod­if­fu­sion avec le Théâtre de la Bordée.