Annie Get Your Gun et Sweet Charity de retour à Londres !

0
253
tamzin-outhwaite

tamzin-outhwaite

L’ac­trice Tamzin Out­h­waite va prochaine­ment incar­n­er le rôle-titre de Char­i­ty Hope Valen­tine dans le revival de Sweet Char­i­ty pro­posé par la Menier Choco­late Fac­to­ry, du 21 novem­bre 2009 au 7 mars 2010.

Ce musi­cal de Cy Cole­man, Dorothy Fields et Neil Simon sera mis en scène par Matthew White (The Lit­tle Shop of Hor­rors, créé à la Menier Choco­late Fac­to­ry et actuelle­ment en tournée au Roy­aume-Uni) et choré­graphié par Stephen Mears (Mary Pop­pins, Lit­tle Mer­maid à Broad­way). Sweet Char­i­ty suit les mésaven­tures amoureuses de Char­i­ty Hope Valen­tine, une entraîneuse du danc­ing Fan­dan­go et, qui mal­gré ses per­pétuelles décep­tions sen­ti­men­tales, espère tou­jours, un prochain jour, « être aimée d’un amour véri­ta­ble » par celui qui sera l’homme de sa vie. On y retrou­ve les célèbres « Hey, Big Spender », « If My Friends Could See Me Now » ou encore « I’m A Brass Band ».

Le rôle a été créé sur scène par Gwen Ver­don et repris au ciné­ma par Shirley MacLaine.

Tamzin Out­h­waite est égale­ment apparue dans la pro­duc­tion de Carousel mise en scène par Nicholas Hyt­ner au Nation­al The­ater et dans Oliv­er! mis en scène par Sam Mendes au Pal­la­di­um. Elle est égale­ment apparue dans Grease au Domin­ion Theatre.
Au théâtre, on a récem­ment pu la remar­quer dans le revival Boe­ing-Boe­ing mis en scène par Matthew Warchus qui a ren­con­tré un franc succès.

Adap­té d’un scé­nario de Fed­eri­co Felli­ni, Les Nuits de Cabiria (1957), ce musi­cal devrait con­naître le même suc­cès des récentes pro­duc­tions de la Menier Choco­late Fac­to­ry, comme Sun­day In The Park with George, qui a tri­om­phé à Broad­way, et A Lit­tle Night Music ou encore La Cage Aux Folles qui affichent com­plets dans le West End.

La con­cur­rence sera rude puisque Jane Hor­rocks (créa­trice du rôle de Sal­ly Bowles dans le Cabaret mis en scène par Sam Mendes et ren­due pop­u­laire grâce à la série Absolute­ly Fab­u­lous) et Julian Oven­den (Mer­ri­ly We Roll Along, Mar­guerite) seront les têtes d’af­fiche du musi­cal d’Irv­ing Berlin, Her­bert et Dorothy Fields, Annie Get Your Gun, dans une mise en scène de Richard Jones au Young Vic à par­tir du 3 octo­bre 2009. jane-horrocks1

Annie Get Your Gun est une fic­tion adap­tée de la vie de Annie Oak­ley, une tireuse d’élite et de son mari, Frank But­ler, qui fer­ont les beaux jours du Buf­fa­lo Bill Wild West Show.

Créé en 1946 à Broad­way, le musi­cal a tout de suite ren­con­tré le suc­cès et a longtemps tenu l’af­fiche, que ce soit à New-York ou à Lon­dres. Con­nu en France sous le titre Annie du Far-West, ce musi­cal a depuis fait l’ob­jet de plusieurs revivals (dont le dernier à Broad­way remonte à 1999 avec Bernadette Peters), un film en 1950 et des télé­films. On y retrou­ve notam­ment les clas­siques  « There’s No Busi­ness Like Show Busi­ness », « Doin’ What Comes Natur’l­ly », « You Can’t Get a Man with a Gun », « They Say It’s Won­der­ful », et « Any­thing You Can Do. »

Se déroulant à l’o­rig­ine en 1912, le met­teur en scène Richard Jones (Titan­ic à Broad­way, Into the Woods à Lon­dres) serait en négo­ci­a­tions avec les ayant-droit d’Irv­ing Berlin afin d’adapter le livret pour le ren­dre plus con­tem­po­rain et a demandé à l’écrivain April De Ange­lis de tra­vailler sur de nou­velles idées à pro­pos­er en ce sens.

Le reste de la dis­tri­b­u­tion devrait être prochaine­ment annoncé.

Source : BWW, The Dai­ly Mail, Playbill