25 ans après, Les Misérables reviennent à Paris dans une version concert

0
291
Les-Miserables-affiche

Les-Miserables-afficheIls revi­en­nent ! Et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est un événement.
En mars 2017, à l’initiative de Philippe Bar­reau, les voix – français­es – des Mis­érables se fer­ont de nou­veau enten­dre à Paris, en ver­sion con­cert, lors de cinq représen­ta­tions au Palais des Con­grès. Et si c’est un événe­ment, c’est que cette œuvre musi­cale, l’une des plus célèbres du monde, n’a pas été jouée dans sa langue d’origine, dans notre pays, depuis 25 ans…
Rap­pelons que l’on doit l’aventure des Mis­érables à deux Français : Alain Bou­blil et Claude-Michel Schön­berg. Leur adap­ta­tion du roman de Vic­tor Hugo en une « tragédie musi­cale » est pour tous les pas­sion­nés un véri­ta­ble mythe. Elle débu­ta en 1980 par la sor­tie d’un « con­cept album » enreg­istré avec la col­lab­o­ra­tion de nom­breuses stars de la var­iété française (Michel Sar­dou, Michel Delpech, Adamo…). Créé sur scène, au Palais des Sports, sous la houlette de Robert Hos­sein, le spec­ta­cle fit salle comble avec 500.000 spec­ta­teurs en trois mois, avant de con­naître une explo­sion mon­di­ale cinq ans plus tard. Le bri­tan­nique Cameron Mack­in­tosh voulut en effet le pro­duire à Lon­dres. Traduite, enrichie, affinée, la « nou­velle ver­sion » des Mis­érables démar­ra en octo­bre 1985 une nou­velle vie et ren­con­tra un suc­cès qui ne s’est jamais démen­ti…  Tou­jours à l’affiche en Angleterre depuis trois décen­nies, le spec­ta­cle a égale­ment fait le tour du monde. A ce jour, plus de 70 mil­lions de spec­ta­teurs l’ont applau­di dans 44 pays, avec des inter­pré­ta­tions dans 22 langues… Et voilà que Les Mis­érables, ver­sion con­cert, se don­nera à Paris…
« C’était mon rêve » jubile Philippe Bar­reau, « car Les Mis­érables est le spec­ta­cle qui m’a don­né envie de faire ce méti­er ». A la tête de sa société Cityprod, l’homme a pro­duit, ces dernières années, le spec­ta­cle musi­cal sud-africain Africa Umo­ja, aux Folies Bergère, mais aus­si Les Etoiles du Bol­choï, Casse-Noisette Acro­ba­tique par le Cirque Nation­al de Chine, Shad­ow­land, Le Bal­let Nation­al de Cuba, Les Chœurs de l’Armée Rouge… « J’ai eu le déclic lorsque j’ai vu le spec­ta­cle en 1991 à Mogador. J’ai alors décidé de chang­er de vie ».
En 1991, onze ans après sa créa­tion au Palais des Sports, l’œuvre est en effet rev­enue en France. Une nou­velle ver­sion dans la langue de Molière pro­duite par Cameron Mack­in­tosh vit le jour et se joua durant sept mois.
Le con­cert se basera sur cette ver­sion de 1991, qui sera présen­tée dans quelques mois à Paris, puis lors d’une ving­taine de dates en France. « Notre inten­tion est de pro­pos­er une ver­sion con­cert, une grande soirée musi­cale, avec un maître mot : l’authenticité. L’authenticité du livret, puisque nous respec­tons scrupuleuse­ment la ver­sion de 1991, l’authenticité des voix, avec des chanteurs lyriques pour porter les textes, l’authenticité de la musique enfin, avec une par­ti­tion fidèle à l’identique, et la présence de l’orchestre sym­phonique Vic­tor Hugo. » Ce nom est loin d’être un hasard, la for­ma­tion, dirigée par Alexan­dra Cravero, l’une des rares femmes chefs en France, est en effet basée à Besançon, ville natale du poète français.
 « Ce ne sera pas un spec­ta­cle, comme tous ceux à l’affiche actuelle­ment, mais une ver­sion con­cert » tient à pré­cis­er Philippe Bar­reau. « Pas d’effets spé­ci­aux ou de vedettes, nous avons voulu priv­ilégi­er les voix et la puis­sance des mots ». Les voix lyriques et semi-lyriques de trente artistes ont ain­si été sélec­tion­nées par­mi un mil­li­er de can­di­dats. « En novem­bre 2015, nous en avons audi­tion­né 300, et sélec­tion­né trente, certes, incon­nus du grand pub­lic, mais recon­nus dans leur méti­er ». Ain­si, Xavier Mau­con­duit sera Jean Val­jean, Pierre-Michel Dudan, Javert, ou Ita Graf­fin, Fantine…
Les trente chanteurs seront tous vêtus de cos­tumes spé­ciale­ment dess­inés et cousus pour l’occasion par Antik­cos­tume, (qui a notam­ment réal­isé les uni­formes pour la recon­sti­tu­tion du bicen­te­naire de la bataille de Water­loo en juin 2015). Chose peu com­mune pour ces artistes, habitués à faire face au chef d’orchestre et à la fos­se, ils se pro­duiront au pre­mier plan, l’orchestre dans leur dos.
Face à l’attente du pub­lic et des ama­teurs, Philippe Bar­reau recon­naît que le plaisir prend le pas sur la pres­sion : « Nous sommes tous des pas­sion­nés. Les Mis­érables est une œuvre mythique, intem­porelle, qui appar­tient à notre pat­ri­moine. Nous nous devions de la représen­ter en France et nous sommes tous très heureux de pou­voir la partager avec le pub­lic, et de faire décou­vrir ou redé­cou­vrir ces mélodies et ces airs inou­bli­ables, tout par­ti­c­ulière­ment aux plus jeunes ». A leur inten­tion, Philippe Bar­reau a d’ailleurs ajouté un élé­ment à l’œuvre de Bou­blil et Schön­berg qu’il révèle à Regard en Coulisse : faire revivre Vic­tor Hugo sur scène. « Au début de cha­cun des deux actes, nous ver­rons Vic­tor Hugo, devant son écritoire, expli­quer la trame et présen­ter son réc­it au pub­lic en quelques min­utes » dévoile Philippe Bar­reau. C’est Chris­t­ian Decamps qui incar­n­era le poète avant que les 65 musi­ciens et artistes ne fassent revivre les airs légendaires. Et Philippe Bar­reau de con­clure en musique : « Les 4 et 5 mars, ‘joignez-vous à la croisade de ceux qui croient au genre humain ! »

Décou­vrez en vidéo « C’est pour demain » présen­té au Comé­dia en octobre:

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=l‑dD02O9gYo[/youtube]

Les Mis­érables en concert

Du 3 au 5 mars 2017 au Palais des Con­grès de Paris
et en tournée dans toute la France à par­tir du 28 février.

Avec l’orchestre sym­phonique Victor-Hugo

Xavier Mau­con­duit est Jean Valjean
Pierre-Michel Dudan est Javert
Ita Graf­fin est Fantine
June Van der Esch est Cosette
Ronan Debois est M. Thénardier
Christi­na Koub­bi est Mme Thénardier
Marine André est Eponine
Jean-Christophe Born est Marius
Mick­ael Roupie est Enjolras
Chris­t­ian Décamps est Vic­tor Hugo
Pierre Gom­mé est Gavroche
Anne-Fleur Jacquot ou Max­ine Toqué est Cosette

Infos et Réser­va­tions : http://www.lesmiserablesenconcert.com/